UPMTimber
  • Timber
  • Le nouveau directeur d'UPM Timber, Antti Koulumies, se réjouit de travailler avec ses clients
Story | 06/14/2021 12:40:34

Le nouveau directeur d'UPM Timber, Antti Koulumies, se réjouit de travailler avec ses clients

Antti Koulumies, le nouveau directeur d'UPM Timber, a pris ses fonctions début juin, au moment où l'activité du bois de construction était en plein essor, mais également où l'empreinte carbone des matières premières et son effet sur la diversité naturelle sont devenus de plus en plus importants pour les clients. M. Koulumies pense qu'UPM Timber, pionnier des pratiques responsables dans le secteur du bois de construction, dispose de toutes les clés pour répondre aux attentes de ses clients dès aujourd'hui et pour continuer à le faire à l'avenir.

C'est la première fois qu'Antti Koulumies occupe ce poste chez UPM.

« Le produit d'UPM Timber, du bois issu de forêts gérées de manière responsable, est en total accord avec mes propres valeurs. Nos quatre scieries fonctionnent grâce aux énergies renouvelables et nos produits à base de bois isolent le carbone tout au long de leur vie », explique-t-il.

En plus de son rôle de directeur d'UPM Timber, M. Koulumies dirige également les équipes de direction d'UPM Timber et d'UPM Bioraffinage. L'ancien directeur, Aki Temmes, a été nommé Directeur financier d'UPM au début de l'année.

Selon M. Koulumies, UPM se trouve dans une phase de développement intéressante, et ce, à bien des égards.

« UPM développe de nouvelles alternatives aux fibres. Dans le domaine de la construction en bois, l'avenir s'annonce radieux et plein de possibilités pour nous. »

Expérience qui peut être appliquée aux matériaux en bois bruts

Koulumies est titulaire d'une maîtrise en sciences appliquées, ingénierie et gestion industrielle de l'Université d'Aalto. Avant d'entrer chez UPM, il a travaillé dans la division aluminium de REEL International, où il est arrivé grâce à l'acquisition de Metso Outotec Aluminium. En sa qualité de Directeur des Opérations Commerciales chez Metso Outotec Aluminium, il s'est concentré sur l'amélioration de la rentabilité, l'acquisition de nouvelles commandes et, enfin, la vente de l'entreprise.

« Une fois le processus d'acquisition par REEL terminé, le moment était venu de passer à autre chose. »

Koulumies a également travaillé comme consultant chez McKinsey and Company et a vécu en Afrique du Sud, à Londres et ailleurs au cours de sa carrière. Il a commencé à se familiariser avec l'industrie du bois il y a dix ans, alors qu'il effectuait des recherches sur l'acquisition d'une grande entreprise et sur la logique de la création de valeur dans le secteur du bois.

Koulumies considère que l'aluminium et le bois sont semblables, car ils sont tous deux des produits de base.

« L'aluminium est souvent utilisé de la même manière que le bois, notamment dans la construction. Je crois comprendre la dynamique du secteur des matières premières et je pense pouvoir apporter de nouvelles idées à UPM Timber. »

Nette augmentation de la demande de bois de construction

UPM Timber fournit du bois à ses clients des secteurs de l'ameublement, de la construction, de l'emballage et de la transformation. Outre la Finlande, la Chine, le Japon, l'Europe continentale et la Grande-Bretagne qui font partie des principaux marchés d'UPM Timber ; la demande envers le bois de construction a augmenté dans le monde entier, ce qui a entraîné une hausse des prix.

« Le secteur des matières premières destinées à la construction est toujours cyclique. La popularité de la construction à base de bois est en hausse, car les constructeurs réfléchissent davantage à l'empreinte carbone de leurs matériaux tout au long de leur vie. La pandémie du coronavirus a également accru l'enthousiasme des gens pour la construction et la rénovation du bois. Certaines de ces évolutions s'avéreront durables », estime M. Koulumies.

Au début de l'année, UPM Timber a fait connaître son processus de production exempt de pétrole et de charbon, qui fonctionne entièrement grâce aux énergies renouvelables. D'ici à 2030, la grande société UPM a pour objectif ambitieux de réduire de 65 % les émissions de dioxyde de carbone de ses installations de production provenant des combustibles et de l'électricité achetée.

« L'avantage d'UPM en tant qu'entreprise est qu'elle contrôle l'ensemble de la chaîne, de la forêt au produit final, ce qui permet d'assurer une exploitation responsable », explique M. Koulumies.

Des pratiques responsables doivent être développées ensemble

L'origine et l'empreinte carbone des matières premières prennent de plus en plus d'importance aujourd'hui, en particulier en ce qui concerne la lutte contre le changement climatique et la protection de la diversité naturelle. L'ensemble du bois de construction d'UPM est certifié par le système FSC ou PEFC et il est possible d'obtenir à la fois des calculs d'empreinte carbone de ce bois et les déclarations environnementales des scieries respectives.

Koulumies pense qu'il est important de comprendre les besoins des clients et de continuer à les écouter à l'avenir.

« La sécurité d'approvisionnement et la fiabilité sont importantes sur tous les marchés, que ce soit en Finlande et en Europe, en Chine et au Japon, ou ailleurs. »

Le nouveau directeur d'UPM Timber affirme qu'il attend déjà avec impatience les premières réunions avec ses clients. Il espère avoir une discussion intéressante sur ce que les matières premières issues d'une source responsable signifient pour les clients et leurs utilisateurs finaux.

« Personne ne peut mesurer son niveau de responsabilité dans le vide, tout est lié à la chaîne plus vaste. La coopération est donc nécessaire pour parvenir à des améliorations significatives », souligne M. Koulumies.



Antti Koulumies

  • Naissance : Espoo, Finlande, 1986

  • Maîtrise en sciences appliquées, ingénierie et gestion industrielle, Université d'Aalto

  • Directeur des Opérations commerciales, UPM Timber, 2021

  • Famille : une femme, deux petites filles et un labradoodle australien

  • Loisirs : golf, ski alpin, ski de fond, course à pied, ainsi qu'une affection particulière pour la musique classique