UPMTimber
  • What's new
  • UPM renforce les bases de la bioéconomie avec un nouvel engagement en faveur de la biodiversité

UPM renforce les bases de la bioéconomie avec un nouvel engagement en faveur de la biodiversité

Press Release 27.11.2018 13:00 EET

UPM a publié un nouvel engagement en faveur de la biodiversité, qui est l'un des objectifs de responsabilité de l'entreprise pour 2030. Le nouvel engagement et le nouveau programme seront présentés à la Conférence des Parties (COP14) de la Convention sur la diversité biologique (CDB) des Nations unies, tenue à Charm el-Cheikh, en Égypte.

L'objectif de cet engagement est d'améliorer continuellement la diversité des forêts UPM en Finlande. L'entreprise possède 570 000 hectares de forêt, et leur gestion durable est essentielle pour assurer l'approvisionnement en bois.

Les forêts d'UPM ont une importance stratégique pour l'approvisionnement en bois, la recherche forestière, le développement des meilleures pratiques de l'industrie et la formation des salariés. L'amélioration de la biodiversité fait partie de la gestion durable des forêts de l'entreprise. Cela protège les ressources en eau, favorise l'utilisation multiple des forêts et assure la croissance des forêts qui servent de puits de carbone pour atténuer le changement climatique.

« Préserver la biodiversité est la condition sine qua non de la vie. De plus, cela crée une base pour une bioéconomie durable et ses possibilités illimitées. La préservation de la biodiversité est au cœur du développement de la sylviculture moderne. Le moment est venu d'annoncer cet objectif qui nous permet d'améliorer notre approche de collaboration très pratique et de développer des méthodes de surveillance et de vérification. Grâce à cet objectif et à nos actions, nous voulons créer de nouvelles opportunités pour différentes utilisations du sol qui ne mettent pas en danger les ressources naturelles ou les habitats.  C'est le seul moyen sûr et durable de passer d'une économie basée sur les énergies fossiles à la bioéconomie », déclare Timo Lehesvirta, Responsable de la Sylviculture durable, Forest Global, UPM.

« Nous avons largement débattu de la nécessité d'intégrer la biodiversité dans tous les secteurs de la société. C'est le seul moyen d'arrêter la détérioration de la nature. Les initiatives du secteur des entreprises jouent un rôle important dans ce processus. Je souhaite que l'exemple donné par UPM encourage également d'autres acteurs dans ce domaine à prendre leurs propres engagements », déclare Kimmo Tiilikainen, ministre finlandais de l'Environnement, de l'Énergie et du Logement.

Depuis plus de 20 ans, UPM mène son programme de protection de la biodiversité dans ses forêts. Le programme est basé sur une analyse des différences essentielles entre les forêts naturelles et les forêts commerciales. Grâce à ce programme, les proportions d'essences se sont diversifiées et la quantité de bois morts, précieux pour de nombreuses espèces forestières, est en augmentation. Certaines espèces sont particulièrement adaptées pour pousser dans des conditions qui diffèrent de l’environnement forestier auquel elles appartiennent. Il y a 38 000 habitats protégés dans les forêts UPM et le programme les protège tous. En outre, le programme développe de nouvelles méthodes de régénération forestière et collabore avec les parties prenantes afin, par exemple, de restaurer les tourbières et les petits cours d'eau.

La mise en œuvre de l'objectif de biodiversité et des actions connexes est contrôlée par un groupe indépendant de chercheurs sur le terrain. Les chercheurs se concentrent sur la pertinence des mesures prises ainsi que sur l'utilisation et l'élaboration de méthodes de mesure.

« Arrêter la détérioration de la diversité naturelle et changer les choses est l'un des objectifs les plus importants de notre époque », déclare Liisa Rohweder, Secrétaire générale du WWF Finlande. « Pour atteindre cet objectif, tout le monde doit y mettre du sien. L'engagement d'UPM est une étape audacieuse et nécessaire. Il est important que les indicateurs utilisés par UPM soient fortement alignés sur les objectifs d'Aichi fixés par l'ONU en matière de biodiversité. Nous suivrons de près la mise en œuvre du programme de biodiversité d'UPM », poursuit Liisa Rohweder.

Le programme sur la biodiversité sera mis en œuvre conformément au plan annuel et les opérations et les résultats feront l'objet d'un rapport transparent.