UPMTimber
  • Quoi de neuf
  • Les matières premières de haute qualité proviennent de forêts bien gérées : des propriétaires de forêts visitent la scierie Seikku

Les matières premières de haute qualité proviennent de forêts bien gérées : des propriétaires de forêts visitent la scierie Seikku

Local news, Article 17.4.2019 16:00 EEST

UPM_METS+ä_pariskunta_tukkipinolla_lores_63276.jpg

La scierie Seikku d'UPM à Pori a connu une journée particulièrement chargée le mercredi 17 avril, lorsqu'un groupe de propriétaires de forêts privées s'est rendu à la scierie pour en savoir plus sur son activité. Les propriétaires de forêts étaient principalement originaires de la région ouest de la Finlande et souhaitaient en savoir plus sur la scierie, ses produits et leurs applications finales.

« L'entreprise UPM est connue pour sa responsabilité et la qualité élevée de son bois scié. Notre assurance qualité commence par la forêt et sa gestion. Nous collaborons étroitement avec le service d'approvisionnement en bois d'UPM et invitons régulièrement les propriétaires de forêts à découvrir nos scieries et à discuter des problèmes que nous partageons », déclare le directeur de la scierie Seikku Matti Nordberg pour contextualiser la visite du jour.

Lors de leur visite, les propriétaires de forêts de la région voisine étaient particulièrement intéressés par le sort réservé au bois d'épicéa issu de leurs forêts dans la scierie. Les applications finales du bois scié et les exigences des clients en matière de responsabilité, notamment l'importance de la certification forestière pour les utilisateurs finaux des produits, ont également été au centre de nombreuses discussions.

« C'est formidable de voir comment le bois, qui a poussé dans la forêt familiale pendant 70 à 80 ans, prend une nouvelle forme de vie dans la scierie et poursuit son parcours, pour être utilisé comme matière première pour le secteur de la construction, par exemple », déclarent Jorma et Ritva Hautaniemi, propriétaires de forêts de troisième génération de Sastamala. Ils ont vendu du bois de leur forêt située à Ahlainen, Pori, à UPM à de nombreuses occasions.

Les produits fabriqués à partir de l'épicéa des propriétaires forestiers de la région se retrouvent dans les meubles des foyers chinois, ainsi que dans les murs et le revêtement extérieur des maisons et bâtiments publics français. Plus des deux tiers du volume de production est exporté.

 

Metsänomistajat Seikussa3.jpg

Les scieries modernes suscitent de l'intérêt

La scierie Seikku, située dans la zone industrielle d'Aittaluoto, a connu une rénovation importante ces dernières années. Divers investissements ont été réalisés et l'équipement de la scierie a été amélioré de plusieurs façons. La dernière évolution est l'extension encore en cours de la capacité de séchage de la scierie. Après la fin des travaux en automne 2019, le volume total de sciage de la scierie pourra être augmenté.

Certains propriétaires de forêts visitaient la scierie pour la première fois. Beaucoup d'entre eux ont été surpris par l'efficacité de la production et l'automatisation de la scierie. Ils ont posé de nombreuses questions suivies de discussions actives. Les visiteurs de Seikku ont également découvert la nouvelle chaîne de tri des rondins, considérée comme l'innovation majeure de ces dernières années. Grâce aux chaînes modernes, tous les rondins peuvent être triés en fonction de leur qualité et de leur taille directement depuis le chariot. Cela améliore l'efficacité du sciage en allongeant les lots et en minimisant les temps d'arrêt. Cette chaîne de tri des rondins renforce également la logistique interne de la scierie et ses processus en rapprochant la chaîne de tri de l'unité d'alimentation de la scie.

« Les facteurs environnementaux jouent toujours un rôle important dans le développement de nos opérations. Par exemple, la nouvelle chaîne de tri des rondins répond mieux aux restrictions de bruit les plus strictes du permis environnemental », déclare Matti Nordberg.

« Nous avons également pris en compte les commentaires des habitants des environs et construit une nouvelle route vers la zone de déchargement des camions forestiers, en collaboration avec la ville de Pori, ce qui a permis notamment de réduire le trafic routier dans le centre Pori », poursuit Matti Nordberg.

L'utilisation responsable des forêts est un objectif commun

L'exploitation des scieries d'UPM nécessite environ trois millions de mètres cubes de bois par an. Plus de la moitié du bois est acheté auprès de propriétaires forestiers privés. Important propriétaire forestier en Finlande également, UPM possède 612 000 hectares de forêts en Finlande. Il est essentiel pour l'entreprise de gérer ses forêts conformément aux principes de la sylviculture durable tout en respectant les lois, réglementations et normes de certification. La bonne gestion forestière a doublé la croissance des forêts finlandaises sur ces 50 dernières années.

« UPM développe en permanence des méthodes de gestion forestière dans ses forêts. L'expertise accumulée dans les forêts détenues par l'entreprise est toujours partagée avec nos clients propriétaires de forêts. Nous gérons environ un million d'hectares de forêts privées, ce qui prouve notre expertise dans le domaine », déclare Matti Toivakainen, directeur régional du sud de la Finlande chez UPM Forest.

L'objectif qui consiste à utiliser de façon responsable les forêts unifie de plus en plus UPM et les propriétaires de forêts privées, car la prévention du changement climatique occupe tous les esprits. Nous utilisons chaque morceau de matière première en bois dans les scieries, nous ne gaspillons rien. Les sous-produits de la scierie (copeaux de bois sciés et poussière de bois) sont utilisés dans l'usine de pâte de la société. Le bois scié est un produit très écologique qui agit comme un puits de carbone en absorbant le dioxyde de carbone de l'atmosphère tout au long de sa vie, qui peut durer des centaines d'années.

« Par exemple, une maison construite à partir de bois peut stocker jusqu'à 50 tonnes de carbone, ce qui équivaut à la moyenne des émissions de dioxyde de carbone d'un Européen sur cinq ans », explique Matti Toivakainen, décrivant ainsi l'excellence du bois en tant que matériau de construction.