UPMTimber
  • Timber
  • Un logement abordable : le défi du XXIe siècle

Un logement abordable : le défi du XXIe siècle

La construction et la préservation de logements abordables sont sur le point de devenir les plus grands défis mondiaux de ce siècle.

Actuellement, plus de quatre milliards de personnes, qui représentent plus de la moitié de la population mondiale, vivent dans des villes. D'ici 2050, ce chiffre passera à 6,4 milliards, dont environ la moitié vivra dans des bidonvilles.

Bien que cela soit souvent considéré comme un problème du tiers-monde, Mary Comerio, professeure à l'UC Berkeley College of Environmental Design, souligne que l'on observe ces mêmes problèmes en Amérique du Nord et en Europe.

La pénurie de logements abordables a des répercussions sur tous les aspects de la vie des individus et de la société dans son ensemble. « Pour les individus, la pénurie de logements abordables alourdit les coûts des ménages. Le logement est l'une des premières choses que les individus doivent obtenir pour s'intégrer dans la société. Par conséquent, s'ils dépensent plus de 30 % du revenu de leur ménage dans le logement, ils auront des déficits dans d'autres domaines », explique Robert Silverman, professeur à l'University of Buffalo School of Architecture and Planning.

Dans la société en général, quand une pénurie de logements abordables pousse les travailleurs à faibles revenus à s'installer à la périphérie des villes, les individus finissent par « conduire des voitures de 20 ans d'âge sur de longs trajets, ce qui a des effets négatifs sur l'environnement », déclare Robert Silverman.

Compte tenu de l'ampleur de ce problème, des innovations sont nécessaires à toutes les étapes du processus de construction de logements abordables.

Le bâtiment modulaire dans les usines est utilisé comme alternative à la construction sur site. Photo : UPM

Conception visant à réduire les coûts de main-d'œuvre et de construction

Sur le plan de la conception, le bâtiment modulaire promet de réduire les coûts de construction de manière significative. « Certains projets dans la région de la baie impliquant des composants d'appartements sont en construction sur Mare Island à Vallejo, en Californie. Leurs composants sont à 300 USD le mètre carré de moins que le coût normal dans la région de la baie », déclare Mary Comerio. « Cela représente un tiers du coût normal de la construction. »

Matt Regan, Vice-président senior chargé des politiques publiques au Bay Area Council, cite des données montrant que ces composants, construits par Factory OS, ont permis au projet de se réaliser et d'économiser 30 % du budget, soit 20 % de moins que la construction traditionnelle sur site. « C'est l'avenir de la construction : ce n'est certainement pas la panacée, mais c'est la voie à suivre pour construire des logements et des hôtels abordables », conclut-il.

Autre stratégie de réduction des coûts expérimentée par les constructeurs : la construction en usine. « Traditionnellement, les logements préfabriqués étaient plutôt des maisons individuelles », explique Robert Silverman. « Maintenant, on voit davantage de pièces construites hors site, puis transportées sur des camions à plateau... on voit de plus en plus de charpentes de maisons et d'autres composants préassemblés avec du câblage. »

Grâce à la construction en panneaux, les murs, les planchers, les plafonds et les toits peuvent être préfabriqués avant d'être livrés sur les chantiers de construction. Cette approche permet d'économiser beaucoup de temps et de main-d'œuvre.

Le bois de construction durable peut contribuer à réduire le coût des logements. Photo : UPM

Construction moins chère et plus durable

Outre les changements de conception et de processus, les innovations matérielles sont également nécessaires pour garantir la disponibilité de logements abordables. Si le béton et l'acier sont appropriés dans certains contextes, l'histoire du bois en tant que matériau de construction clé en fait un élément essentiel pour le développement de logements abordables.

« Nous construisons maintenant des logements de cinq à six étages en bois sur du béton », souligne Mary Comerio. « Grâce aux innovations dans la construction du bois, les bâtiments sont tout à fait remarquables. Les innovations permettant d'obtenir une hauteur supplémentaire sont significatives : lorsque j'étais jeune architecte, il n'était jamais question de construire plus de trois étages sur du bois. »

Brian Hoop, Directeur du logement dans l'Oregon, souligne le potentiel du bois lamellé croisé (CLT) comme nouveau matériau de construction pour les logements plus hauts fabriqués à base de bois. Bien qu'il reconnaisse que cette technologie « est encore un peu trop récente pour que les promoteurs immobiliers abordables s'y intéressent », Brian Hoop voit un gros potentiel dans ce matériau. « J'entends beaucoup de gens en parler et certains promoteurs à but lucratif l'expérimentent. »

Alors que l'expansion des villes accroît le besoin de logements abordables à des distances raisonnables des centres-urbains, il est essentiel d'apporter des innovations matérielles, réglementaires, de conception et de processus pour garantir l'accès à des logements abordables pour tous.

 

Texte : Lorelei Yang